« Chez G’Net Propreté, assurer le bien-être et la santé des collaborateurs »

Créée en 1993, l’entreprise G’Net Propreté est spécialisée dans le nettoyage industriel. Basée à Béziers et à Montpellier, elle a pour ambition d’étendre son offre sur la région Occitanie. Entretien avec son directeur général, Jean-François Gutierres. Quelles sont précisément les activités de G’Net ? Depuis 27 ans, l’entreprise familiale est spécialisée dans l’entretien et le nettoyage des locaux, la vitrerie ainsi que dans la remise en état après travaux et la décontamination des sites après sinistres. Nos clients sont essentiellement des professionnels, qu’il s’agisse de syndics de copropriété, de surfaces commerciales, de plateformes logistiques, de bureaux ou de sièges sociaux… Nous intervenons aujourd’hui sur une grande partie de l’Occitanie après des extensions successives. Cette crise sanitaire nous a démontré que, plus que jamais, la propreté et l’hygiène constituent des enjeux prioritaires. Vous mettez par ailleurs l’accent sur l’accompagnement de vos collaborateurs... Nous comptons plus de 250 collaborateurs, dont 75 % en équivalent temps plein. Preuve de notre volonté de les fidéliser. Au sein de G’Net Propreté, nous sommes convaincus que l’épanouissement interne et la performance passent, entre autres, par le bien-être et la santé de nos collaborateurs. C’est pour cela que nous avons formé nos responsables de secteurs afin qu’ils puissent à leur tour enseigner les bonnes pratiques à leurs collaborateurs sur le terrain, que ce soit au niveau des gestes barrières, du savoir-être, du bionettoyage, de l’utilisation des produits... Nous sommes également très attentifs à la santé et à la sécurité au travail, avec un taux d’accident inférieur à 2 %. Pour le bien-être de nos salariés, nous favorisons le travail de jour et nous les accompagnons dans différents domaines. C’est le cas, via Action Logement, pour la location ou l’achat d’un logement. G’Net est également un groupe ambitieux… Aujourd’hui, nous renforçons nos équipes dans ce sens, tant sur les fonctions supports, le domaine commercial que sur notre service d’exploitation, afin de créer une synergie et ainsi garantir une transmission efficiente de l’information à tous les niveaux. Notre groupe est capable de proposer une offre à curseur variable à nos clients grâce à nos différentes compétences mais aussi notre connaissance du terrain.

Continuer la lecture« Chez G’Net Propreté, assurer le bien-être et la santé des collaborateurs »

Les Vins Aujoux, sincérité et modernité

Propriétaire-négociant, la maison Aujoux s’appuie sur un savoir-faire reconnu auprès des professionnels. L’objectif est désormais de donner plus de visibilité à la marque chez les consommateurs. Avec 5 millions de bouteilles vendues par an, Les Vins Aujoux, basés à Fleurie, se sont fait une place aussi bien chez les cavistes qu’en grande distribution. Il faut dire que cette entreprise, propriétaire négociant, travaille en partenariats avec près de 300 vignerons dans l’est de la France, couvrant aussi bien les vins du Languedoc-Roussillon que le Mâconnais, la Bourgogne, le Beaujolais ou les Côtes du Rhone. « Notre crédo est de proposer des vins sincères », explique Cyril Gigarel, responsable circuits traditionnels. « Sincères dans nos prix vis-à-vis des clients et sincères dans notre relation avec les vignerons. » Outre la production des 2,6 hectares du Clos du Chapitre en appellation Viré-Clessé et la distribution de plusieurs domaines en Côtes du Roussillon, en Morgon ou en Beaujolais, Les Vins Aujoux commercialisent des vins sous diverses marques. « La marque Moment de Plaisir est très appréciée en rosé », indique Cyril Gigarel. « Nous avons d’autres noms selon les appellations mais nous voulons donner de la valeur à la marque Aujoux chez les consommateurs car notre savoir-faire est reconnu. » Le premier partenariat noué avec le TFC s’inscrit dans cette logique. « Le projet et la philosophie des nouveaux repreneurs nous correspondent. Il est innovant, comme nous avons pu l’être dans le monde traditionnel des vins, avec des étiquettes à encre thermique ou une série de vins avec étiquettes aléatoires. » Déjà bien présents à l’export, avec près d’un tiers des 18 millions d’euros de chiffres d’affaires réalisés au Royaume-Uni, au Benelux, en Italie, au Japon ou aux États-Unis, les Vins Aujoux cherchent à renforcer ce positionnement en s’appuyant sur les circuits traditionnels, cavistes et restauration.

Continuer la lectureLes Vins Aujoux, sincérité et modernité

L’Interview Off d’Aurélien Letourneur, PDG de Netiwan

Habituée à dépasser son rôle de simple partenaire bancaire en Opérateur de services et d’infrastructures télécoms pour les professionnels, Netiwan compte 700 clients en Occitanie Mediterranée. Grâce à ses 25 collaborateurs, l’entreprise située à Béziers apporte réactivité et adaptabilité aux TPE, PME, ETI et grands comptes à qui elle fournit accès internet, réseaux privés ou hébergement de données. « Nous sommes un peu les artisans des télécoms », souligne Aurélien Letourneur, le PDG de Netiwan, qui réalise tout de même 7 millions d’euros de chiffre d’affaires. La première chose que vous faites en vous levant. Je vais réveiller mes enfants et les embrasser avant de sauter dans la douche, bien chaude en cette période. Le métier que vous auriez aimé exercer. C’est très difficile à dire car je fais le métier que j’aime et c’est une chance. Sincèrement, je ne me vois pas faire autre chose. Le métier que vous n'auriez jamais exercé. Bonne question. En premier lieu, j’aurais dit un métier en rapport avec le funéraire. Mais je pense que je n’aurais pas pu être avocat. Défendre des gens coupables aurait été impossible pour moi. Le sport, pour vous, c'est… Vital. Presque au sens physiologique du terme même si je n’en fais plus assez. Mais cela m’apaise, me détend. En tant que spectateur, ce sont avant tout des émotions, des moments forts. La personnalité qui vous inspire. Je n’en ai pas car je ne connais pas personnellement ces personnalités mais seulement une facette. En revanche, j’ai croisé de nombreuses personnes dans mes affaires ou des amis qui m’inspirent par leur intelligence, leur générosité ou leur bonté. Si vous étiez un footballeur, ce serait… Il n’y a pas photo, c’est Zinédine Zidane. D’abord pour le côté football, car il était un immense joueur. Et puis pour sa personnalité. Il dégage une humilité, une discrétion qui sont des valeurs qui me parlent. Le rêve qu'il vous reste à accomplir. Faire le tour du monde. Je travaille beaucoup, trop sans doute, mais j’ai la chance que ça se passe très bien. J’espère pouvoir prendre ma retraite suffisamment tôt pour voyager et découvrir toutes les belles choses de notre planète. Le lieu qui vous fait rêver. Ce n’est pas un lieu précis mais j’aime beaucoup la mer, la plage, le littoral.…

Continuer la lectureL’Interview Off d’Aurélien Letourneur, PDG de Netiwan

La Banque Populaire Occitane, engagée sur son territoire

Habituée à dépasser son rôle de simple partenaire bancaire en accompagnant nombre d’initiatives, de manifestations et d’associations, l'entité régionale du groupe BPCE confirme ses valeurs de proximité dans le contexte sanitaire actuel.  La Banque Populaire Occitane n’a pas attendu la crise sanitaire pour s’engager aux côtés des acteurs de son territoire. Certes, l’entité du groupe BPCE a déjà injecté 3,3 milliards d’euros au cours des six derniers mois, délivrant pas moins de 8000 prêts garantis par l’État et augmentant le nombre de crédits déloqués de 10 %. Mais, de par son statut coopératif, elle mène aussi naturellement une « politique volontariste, qui dépasse les nécessités commerciales ou réglementaires »  Plus de 700 associations et manifestations sont ainsi accompagnées dans la durée. Une implication à laquelle s’ajoute celle de la Fondation, née en 2011 et qui s’intéresse plus particulièrement aux problématiques de santé, de handicap, de lien social ou d’insertion professionnelle, ou aux projets éducatifs à la préservation de l’environnement.  Le sport représente plus de la moitié de ces engagements. Celui avec le TFC en fait évidemment partie. Pendant quatorze ans, la Banque Populaire Occitane a été le moteur de la Tournée So TFC, rendez-vous qui permettait de créer du lien entre les Violets et les clubs amateurs de la région. Désormais, c’est vers le centre de formation, la TFC Academy et le football féminin – le Tournoi des Violettes – que le groupe bancaire porte ses efforts, tout en maintenant un lien fort avec l’ensemble de l’écosystème du club : les conseillers de la Banque Populaire Occitane se tiennent à disposition des partenaires du TFC pour les accompagner dans tous leurs besoins et leurs projets. Toujours dans cette philosophie d’implication sur son territoire et d’accompagnement au-delà de son simple métier, la Banque Populaire Occitane, qui compte 576,000 clients, 206 agences et quinze centres d’affaires dans la région, se veut également un partenaire privilégié des entreprises dans leur transformation digitale : paiement sécurisé en ligne, affacturage, outils de vente et encaissements à distance… Autant de solutions qui confirment cette volonté de proximité et d’efficacité. 

Continuer la lectureLa Banque Populaire Occitane, engagée sur son territoire

Bobosport : « Aux côtés de tous les sportifs »

Plus que jamais, Bobosport s’impose comme un partenaire indispensable de tous les sportifs, amateurs ou professionnels. Le réseau de distribution d’accessoires médicaux, créé à Toulouse par Franck Trémoulet, continue d’élargir sa gamme pour toucher un public de plus en plus large. Pouvez-vous rappeler les origines et les ambitions de Bobosport ? Depuis trois ans, Bobosport propose tous les produits indispensables pour le confort et le traitement de la bobologie des sportifs de tous niveaux. Nous avons notamment commencé avec les traditionnels straps, tapis d’échauffement, tape, accessoires de renforcement musculaire, kit de premiers soins… Ou, pour les plus nostalgiques, l’huile de camphre et la fameuse éponge magique. Grâce aux liens naturels avec mon autre société, Osmose, spécialiste des implants orthopédiques chirurgicaux, nous élargissons sans cesse notre gamme vers des produits plus pointus. Cette diversification s’est justement accrue depuis un an... C’était notre objectif avant même la crise sanitaire, mais les événements de ces derniers mois ont aussi contribué à élargir encore plus notre offre, aux produits d’hygiène notamment. Dans tous les cas, Bobosport a toujours eu vocation de s’ouvrir à tous les sportifs, amateurs comme professionnels, du yoga au crossfit en passant par les sports collectifs. De même, les complémentarités Osmose permet de proposer des accessoires d’accompagnement post-opératoire comme l’orthoscoot dédié à la mobilité des personnes en béquilles. Où retrouve-t-on vos produits ? Grâce à notre boutique en ligne, vous pouvez être livré en 24 heures partout en France. Dans le sud-ouest, et notamment à Toulouse, nous jouons également la carte de la proximité et du service, avec la possibilité d’avoir recours au click and collect directement à notre siège de la Ville rose. Le partenariat entre Bobosport et le TFC s’est intensifié cette année. En quoi consiste-t-il désormais ? De par mon passé de footballeur, mes réseaux et ma passion pour les Violets, je suis partenaire du club depuis de longues années. Initialement, Bobosport fournissait de petits accessoires et sa fameuse trousse de premiers soins au centre de formation du TFC. Cette année, avec l’arrivée d’un médecin à temps plein au sein du club, nous avons envisagé de nouvelles possibilités. Par exemple la mise à disposition d’un orthoscoot à Steve Mvoue cet été, ou la mise à disposition d’’un système de traitement par ondes de choc focales qui permet…

Continuer la lectureBobosport : « Aux côtés de tous les sportifs »

Cattier, la qualité comme valeur première

Avec une marque rajeunie et des champagnes de qualité supérieure, Cattier continue à séduire les grandes tables en France comme à l’étranger. Et le groupe reste dynamique, à l’image de son directeur commercial Hubert Brick. Cattier, c’est une tradition qui remonte à 1625. La famille cultive les vignes depuis treize générations à Chigny-les-Roses et la marque s’est imposée, au fil du temps, comme l’une des plus prestigieuses maisons champenoises. « Le plus important, pour nous, c’est d’avoir une qualité de raisins maximale, surtout pour nos premiers crus », insiste Hubert Brick, qui a pris la direction commerciale de la marque en 2018. C’est notamment le cas du Clos du Moulin, l’un des plus vieux champagnes, produit sur une parcelle d’un peu plus de deux hectares, qui s’offre une bouteille noire mat et étiquette sérigraphie or pour les fêtes. « Nous avons voulu rajeunir les étiquettes et, surtout, nous avons homogénéisé les bouteilles de nos champagnes », explique Hubert Brick, qui a participé à la nouvelle identité de marque de cette vénérable maison. Fournissant cavistes, restaurants haut de gamme et groupes hôteliers, Cattier est présent en France comme à l’étranger. « Nous réalisons à peu près 50 % de notre chiffre à l’export », précise le directeur commercial, mettant l’accent sur la montée en puissance du marché asiatique et soulignant la croissance à trois chiffres du groupe avant l’arrivée du Covid 19. Les champagnes Cattier, avant-gardistes malgré leur longue tradition, mènent depuis plus de trente ans une réflexion environnementale à tous les niveaux. De plus en plus de partenaires vignerons sont certifiés Haute valeur environnementale au plus haut niveau, « des contraintes bien plus importantes que le bio ». Preuve de cette volonté, les nouveaux étuis de la gamme Premier Cru sont aux normes FSC, avec des papiers provenant de forêts gérées de manière responsable et durable. Les pieds solidement ancrés dans la terre champenoise, Cattier souhaite ainsi la préserver pour proposer, plus que jamais, un champagne de qualité.

Continuer la lectureCattier, la qualité comme valeur première